Cartographie partagée de plantes sauvages et comestibles

cueilletteLe projet vise à sensibiliser au patrimoine naturel au moyen d’une cartographie répertoriant des plantes sur un espace précis et très local : villages, zones protégées, parc naturel régional, …

Les plantes répertoriées en priorité sont celles étant comestibles car cette carte est destinée au grand public avide d’autonomie alimentaire, de découvertes botaniques, possible aussi pour des « touristes » afin d’enrichir le patrimoine urbain et rural.

Avant tout, par l’intermédiation de cet outil, nous recherchons à développer une communauté souhaitant partager ses découvertes et transmettre des connaissances culinaires et botaniques.

Différentes initiatives existent déjà. Cependant elles sont exclusivement botaniques sans appréhender la dimension transmission grand public facilitée par une approche pratique : l’alimentation, cosmetique, … En voici quelques exemples :

  • Tela botanique
  • Plantnet

Ludovic Roif, porteur du projet

LudovicRoif_portraitIl a beau avoir la tête assez régulièrement dans les écrans et sur le réseau numérique, Ludovic à un penchant naturel pour la cuisine ce qui le conduit à se rendre régulièrement dans les profondeurs de notre territoire pour découvrir des savoir-faire paysans bien vivants.
Pour satisfaire sa double curiosité consacrée au numérique et au terroir, il a fondé le terroircamp, des tables rondes sur le terroir et l’innovation, en 2011; il explore le patrimoine rural muni d’un appareil photo et d’un enregistreur sonore; il crée une association dont l’objet consiste à développer les explorations du patrimoine rural. Enfin, il trouve encore le temps d’animer une émission de radio dédiée à la défense des petits producteurs sur www.radio-fmr.net

Ludovic, comment vous est venue l’idée ?

J’ai rencontré lors d’une émission radio sur ce sujet trois personnes qui sont des cueilleurs. Elles organisent déjà des ateliers de cueillette tout en développant personnellement un usage pratique. J’ai donc pensé qu’il était important de se réapproprier un autre regard sur le territoire rural autant qu’urbain, d’y redécouvrir des possibilités d’autonomisation, de ressentir à nouveau les quelques espaces communs et les protéger.

Pourquoi êtes-vous motivé par ce projet ?

J’aime découvrir les espaces naturels et la sensation que cela me procure : plus de liberté, plus d’autonomie, de la convivialité et moins d’argent. Au delà d’un commun numérique, ce que je trouve intéressant c’est de participer aussi à la préservation du bien commun naturel.

Inscription eccone-atelier-27juinCe qui pourrait être fait pendant un Eccone Atelier

Lors d’un Eccone Atelier, chaque équipe choisit (ou se crée) un objectif à atteindre. Pour vous aider, Carine, porteuse du projet a imaginé avec Eccone des objectifs :

Légende : Documenter projet= documenter le projet / planifier-picto= Planifier des actions / realiser-picto = Réaliser dès maintenant

# Objectif
Documenter projet Poser des idées sur les fonctionnalités que pourront permettre l’interface
Documenter projet Brainstorming d’actions pertinentes pour développer la communauté autour du projet
Documenter projet Bien définir les limites du projet (exemple : cueillette dans les espaces privées) et quelles idées pour les contourner ?
realiser-picto Découvrir le quartier autour de l’Eccone Atelier en répertoriant des plantes comestibles repérées
realiser-picto Trouver un nom et les bases pour un premier logo du projet
realiser-picto Créer une première version d’un site présentant le projet dans son état actuel d’avancement

Quel est la dimension « Commun numérique » du projet ?

Le projet permet de créer un commun car la carte est ouverte, libre d’utilisation et gratuite.
Les informations répertoriées seront gérées par une communauté, elle-même ouverte.

2 discussions

  1. Bonjour, super projet cette cartographie des plantes sauvages comestibles !! Bravo.

    Mais je ne pourrai pas être là samedi.
    Alors comment aider et participer à distance ? Pour documenter le projet notamment…
    Bonne continuation.
    Myriam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *